Un dégradé dans le salon avec Eva Brenner

Un dégradé de couleurs comme cure de rajeunissement

Votre salon est triste ? Au printemps, quand la nature se réveille avec une explosion de couleurs, nous avons envie de changement. Les murs blancs, nus, ne répondent plus à nos envies. Pourquoi ne pas utiliser cette période de transition pour transformer les murs du salon avec un effet que l'on retrouve généralement dans le domaine capillaire : un dégradé ?

Un dégradé, sans bords ni bandes trop marqués, est difficile à réaliser avec un pinceau et un rouleau de peinture classiques. Pour un dégradé réussi, avec des transitions tout en douceur, c’est un pistolet à peinture qui s'impose. La célèbre architecte d’intérieur, Eva Brenner, nous montre comment mettre en scène son salon avec un dégradé réalisé avec le système de pulvérisation W 590 FLEXiO de WAGNER.

Un dégradé peut renforcer nettement l’effet de profondeur d'une pièce. Décorer un mur avec différentes nuances d’une même teinte qui se chevauchent donne l’impression d'agrandir la pièce. Une peinture qui s'éclaircit vers le haut donne aussi l’impression que la pièce est plus grande.

Pulvériser au lieu de peindre : inviter la mer dans votre salon

Le printemps est le moment idéal pour adopter un dégradé tendance dans son salon. Et ainsi rendre hommage à la saison du renouveau !

Pour réaliser son dégradé dans le mur du salon, Eva choisit un coloris bleu tendance en trois nuances. Des nuances idéales qui rappellent la mer, un beau ciel dégagé ou encore la légèreté des chaudes journées d'été. Le mot d’ordre est clair : inviter l'ambiance et les couleurs des vacances dans sa maison ! Les couleurs caractéristiques bleu et blanc, associées aux nuances sable et crème, confèrent un air maritime et moderne très agréable.

Une décoration de mur créative pour tous les fans de bricolage. Vous avez besoin de ruban de masquage, d’une bâche, mais aussi d’un mur blanc, de trois nuances d'une même couleur, et d’un système de pulvérisation pour peintures murales. C'est parti !

Dégradé – facile et rapide

On commence par appliquer la nuance la plus foncée sur le bas du mur blanc propre et protégé avec du ruban de masquage. Pour cela, Eva applique la peinture de gauche à droite pour un résultat bien couvrant. Le système de pulvérisation doit être tenu parallèle au mur et à une distance régulière afin d’assurer une application uniforme de la peinture.

Un vrai plus : jet de pulvérisation, quantités de peinture et d'air se règlent individuellement. Le résultat est ainsi toujours parfait, quelque soit le produit, ou la méthode de travail. « L'application de la peinture est ainsi très homogène », explique Eva. « Le dégradé de peinture ne présente ainsi aucun bord marqué. »

Tous les professionnels de la décoration intérieure et les adeptes de bricolage le savent bien : une bonne préparation est essentielle. Avant de commencer la pulvérisation, il faut bien mélanger toutes les nuances et les mettre à disposition. La pose et le séchage de la peinture sont très rapides. La dernière nuance appliquée pour réaliser le dégradé est mélangée à la peinture de la bande précédente, légèrement sèche mais encore humide. Il ne faut donc pas perdre de temps à changer un pistolet pour peinture murale ou à le nettoyer, ou encore à verser la peinture pour pouvoir continuer la pulvérisation !

La deuxième nuance est pulvérisée cinq minutes après la première. Important : pour réussir les transitions, il faut impérativement agrandir l’espace par rapport au mur. Cela réduit le pouvoir couvrant et permet un dégradé fluide entre les deux teintes de bleu. Après avoir réalisé la transition, il suffit de réduire la distance afin d'augmenter le pouvoir couvrant. Conseil pro : pour une application parfaitement couvrante, il faut respecter une distance d’environ 20 cm entre le mur et le pistolet.

Après l’application de la deuxième nuance, il ne faut pas attendre trop longtemps. Laissez très brièvement sécher, et attaquez la teinte la plus claire et la dernière du dégradé. Il faut d’abord agrandir la distance de pulvérisation pour réaliser la transition, puis la réduire pour une application plus couvrante. À propos : si la transition entre les deux teintes n’est pas satisfaisante, cela se règle facilement avec l'équipement de pulvérisation. Il suffit de pulvériser à nouveau. L’effet ? « Un dégradé parfaitement exécuté avec des transitions fluides », explique Eva Brenner enthousiaste. Un résultat presque impossible avec un pinceau et un rouleau.

La teinte la plus claire, Eva la fond dans le blanc du mur. Pour cela, une règle à respecter : prendre plus de distance. La distance entre le mur et le système de pulvérisation doit toujours être plus grande. C’est la seule manière de mélanger la teinte avec le fond blanc. Eva est satisfaite de sa création : « Ce dégradé apporte à la pièce une toute nouvelle atmosphère et une impression de profondeur ». Inutile de remplacer les meubles pour métamorphoser le salon et le mettre en valeur.

Le résultat

Après seulement trois étapes, le résultat est bluffant : un dégradé qui rappelle les jeux de lumière et d’ombre naturels et qui confère à la pièce une ambiance maritime printanière.

W 590 FLEXiO

W 590 FLEXiO

Le pistolet à peinture pour l'intérieur et l'extérieur

WAGNER Recherche de produits

WAGNER Recherche de produits

Ici vous pouvez trouver plus de produits

Vaut-il mieux pulvériser ou peindre ?

Vaut-il mieux pulvériser ou peindre ?

Les systèmes de pulvérisation HVLP vous permettent de travailler beaucoup plus vite qu'avec des pinceaux et des rouleaux.