Pulvérisation simplifiée - le fabricant de vélo Cycle Union se charge lui-même du revêtement des cadres et des fourches

Comment installer un revêtement par pulvérisation quand on ne sait pas comment cela fonctionne ? C’est la question à laquelle Cycle Union GmbH a dû répondre. L'entreprise basée à Oldenbourg est le fabricant des vélos et vélos électriques des marques Rabeneick, Kreidler et VSF-Manufaktur.

« Les composants revêtus, comme les cadres et les fourches, étaient auparavant pulvérisés par une entreprise spécialisée. Afin d'optimiser la production, nous avons décidé d’internaliser ce procédé », explique le directeur de production Sebastian Belkin. « Nous n’avions aucune expérience et cherchions un système avec une grande qualité de revêtement et un fonctionnement simple ». C’est la « solution d'application E-Line » de Wagner, qui a été choisie. Cette dernière est composée de trois modules : une cabine de changement rapide « Quick Cube », le système de récupération à haute efficacité énergétique « EEP » et le « centre de pulvérisation PXE ».

Pour l’utilisation, la commande et la surveillance du système, le fabricant de vélo a embauché des spécialistes du revêtement, qui ont été formés par Wagner en même temps que d’autres collaborateurs. « La mise à niveau a commencé par la présence d’un chef technicien en installation sur le site », explique Hans-Joachim Heyn, responsable grands comptes chez Wagner. « Les collaborateurs du fabricant de vélo en charge du projet ont participé à l’installation et ont ainsi pu découvrir la technique et la structure du système ». L’introduction à la pulvérisation s’est déroulée en plusieurs étapes. Une première formation a eu lieu, suivie d’exercices pratiques. Puis un approfondissement théorique a été assuré. Les collaborateurs ont ainsi pu intégrer toutes les étapes du revêtement par poudre.

Cycle Union achète les pièces détachées des vélos puis les monte. L’entreprise a mandaté le fabricant des composants de se charger du traitement préliminaire des pièces. Le procédé de revêtement commence avec le meulage fin, le nettoyage, ou soufflage, et le masquage. Ensuite, les collaborateurs déposent les pièces composées d'aluminium ou d'acier dans les convoyeurs suspendus. « Nous revêtons les cadres et les fourches en même temps et les classons par lots de peinture », explique Sebastian Belkin. Les convoyeurs transportent les pièces jusqu'à la cabine automatique équipée de douze pistolets (six par côté). Dans le « centre de pulvérisation PXE », les programmes pour la peinture, le guidage des pistolets et la quantité d’air ont été configurés. « Une particularité est la commande en hauteur séparée. Elle est utilisée à cause des nombreux espaces vides qui existent entre le cadre et la fourche d'un vélo. La commande désactive la sortie de poudre afin d'économiser du produit », clarifie Heyn. La cabine est équipée d’un système d’aspiration à double conduite, répartie de chaque côté du sol. Cela facilite le nettoyage. « Pour changer de peinture, nous avons besoin d’environ 15 minutes, nettoyage de la cabine inclus », confirme Belkin. De plus en plus, les clients souhaitent choisir la couleur de leur cadre. Cycle Union doit gérer jusqu’à dix changements de couleur par jour, indépendamment de la marque de vélo concernée. Directement derrière la cabine, l’entreprise a installé une station manuelle, pour les éventuelles retouches.



Lors de la première étape de revêtement, la peinture est appliquée. Ensuite, les pièces sont envoyées dans le four pour cuisson. Après leur refroidissement, les cadres sont décorés, par swirling ou en 3D. Ensuite, les convoyeurs les transportent à nouveau vers la cabine. Vient ensuite l'application du vernis transparent. Un dernier passage au four de cuisson et dans la zone de refroidissement, et les pièces sont prêtes. Dans le cadre de l'assurance des procédés et de la qualité, Cycle Union documente le procédé de revêtement et garantit la traçabilité grâce au numéro de cadre.

Depuis près d’un an, Cycle Union pulvérise ses cadres et fourches. Quel est l'avis de l’entreprise ? « C’est parfait », se réjouit Sebastian Belkin. « Les résultats dépassent nos attentes. Nous sommes désormais capables d'appliquer nous-mêmes le revêtement de nos vélos avec un haut niveau de qualité. Avec cette installation, nous avons créé une excellente base et étudions sans cesse des moyens d'améliorer l’efficacité et le traitement. »

Source : Jola Horschig, BESSER LACKIEREN
Images : Pino Petrello

Cycle Union

C’est leur passion pour les deux roues et le souhait d'améliorer sans cesse les produits qui poussent les employés de Cycle Union à se dépasser tous les jours. La tradition des quatre marques (ebm e-bike manufaktur, vsf fahrradmanufaktur, Kreidler et Rabeneick) joue également un rôle tout aussi important que la prise en compte des tendances et des innovations techniques. Cycle Union a ainsi développé des concepts de deux roues et de produits hautement qualitatifs, toujours adaptés aux besoins et souhaits des clients.

Sebastian Belkin

 

Les résultats dépassent nos attentes. Nous sommes désormais capables d'appliquer nous-mêmes le revêtement de nos vélos avec un haut niveau de qualité.

Sebastian Belkin

Directeur de la production chez Cycle Union

Produits en usage

Solution d'application E-Line

Solution d'application E-Line

Tous les composants dans un système

Centre de convoyage de poudre PXE

Centre de convoyage de poudre PXE

La référence pour l'alimentation en poudre offrant le meilleur rapport qualité/prix

Pistolet manuel Corona PEM-X1

Pistolet manuel Corona PEM-X1

Pistolet à poudre ergonomique

Informations complémentaires

Votre interlocuteur

Votre interlocuteur

Hans-Joachim Heyn

Key Account Manager

+49 (0) 6468 - 9 17 61 06